L’application des sciences de l’écologie et de l’évolution aux problèmes de santé humaine, ou médecine évolutionniste, est une discipline en plein essor au niveau international mais reste encore peu développée en France. La création du CREEC (Centre de Recherches Ecologiques et Evolutives sur le Cancer) à Montpellier en 2012, représente un des premiers pas vers l’intégration de cette discipline au sein de la recherche française et le moyen de promouvoir toutes formes de recherches sur le cancer basées sur des approches d’écologie évolutive.

Bien que les théories sur l’initiation et la progression du cancer soient enracinées dans les concepts de l’écologie et de l’évolution*, de nombreuses occasions d’appliquer la biologie évolutive à la compréhension de l’oncogenèse restent à ce jour inexplorées. Parallèlement, bien qu’une grande diversité d’espèces soit concernée par le cancer, l’importance des processus oncogéniques dans le fonctionnement des écosystèmes est inconnue à l’heure actuelle.

Les principaux objectifs du CREEC sont :

  • de contribuer à la compréhension de l’origine et de l’évolution du cancer depuis l’aube de la multicellularité et de préciser comment cette maladie interfère avec les interactions biotiques qui régissent le fonctionnement des écosystèmes (compétition, prédation, parasitisme),
  • d’intégrer la pensée évolutionniste pour aider à prédire l’émergence et la progression métastatique du cancer, et améliorer les thérapies,
  • de convaincre les milieux médicaux de la pertinence de ces recherches complémentaires aux approches traditionnelles.

La vocation de ce centre est aussi d’être une structure ouverte à ceux qui souhaiteraient la rejoindre ainsi qu’un lieu d’échanges et de collaborations privilégiés entre spécialistes nationaux ou internationaux de différentes disciplines (mathématiques, biologie cellulaire, biologie évolutive et recherche clinique) travaillant sur le cancer.

 

*Cairns J. 1975. Mutation selection and the natural history of cancer. Nature 255: 197–200.
*Nowell P.C. 1976. The clonal evolution of tumour cell populations. Science 194: 23-28.

A propos du Réseau Thématique Pluridisciplinaires CNRS/INEE MEDECINE EVOLUTIONNISTE.

Pourquoi il faut enseigner la médecine évolutionniste ?