Charlène Berthet (assistantE-ingénieur)

Charlène BerthetCharlène Berthet travaille au sein de l’Institut de Recherche en cancérologie, en tant qu’assistant-ingénieur sur le plateau du RHEM. Au cours de ses études dans le domaine des biotechnologies validées par l’obtention d’une licence en biologie analytique et expérimentale, elle a acquis une première expérience en histologie lors d’un stage à la faculté de médecine de Saint-Etienne (42), où elle a travaillé sur l’ostéoporose. A la fin de ses études, Charlène a immédiatement intégré la plateforme du Réseau d’Histologie Expérimentale de Montpellier. Elle évolue au sein de cette plateforme depuis juillet 2013 et a ainsi acquis des compétences dans le traitement des échantillons inclus en paraffine tel que l’inclusion, la confection de lames, la réalisation de diverses colorations classiques et spéciales et l’utilisation des lames virtuelles. Elle détient également le niveau II d’expérimentation animale et maîtrise les techniques de prélèvements et de recoupes d’organes sur modèles murins. Charlène a rejoint le projet de Frédéric Thomas en janvier 2014, sur lequel elle participe avec Yoan Buscail, sous la responsabilité de Nelly Pirot.

Yoan Buscail (assistant-ingénieur)

Yoan BuscailYoan Buscail est assistant-ingénieur CNRS à l'IRCM, l'Institut de Recherche en Cancérologie de Montpellier. Il travaille dans l'équipe du RHEM, le Réseau d'Histologie Expérimentale de Montpellier, sous la responsabilité de Nelly Pirot. Il est expert en techniques d'autopsies et en techniques d'histologie. Il a déjà réalisé des manipulations d'immunohistochimie, créé des Tissue Micro Array (TMA) et effectué de l'analyse d'images sur lames virtuelles. Il participe au sein du RHEM, à un atelier Biocampus annuel, intitulé "Histologie : de l'autopsie à l'analyse" durant lequel il apporte ses connaissances et compétences aux stagiaires. Avant d’intégrer le RHEM, il a travaillé en centre de toxicologie sur des modèles murins mais aussi sur de plus grosses espèces, en laboratoire pharmaceutique ainsi qu'en laboratoire d'anatomo-pathologie humaine en région parisienne. Il a également travaillé durant 3 ans dans une entreprise privée spécialisée en histologie agroalimentaire et en biotechnologie. Il a rejoint l’équipe du RHEM en Janvier 2014 et s’est de suite impliqué avec Nelly Pirot et Florence Bernex dans le projet de Frédéric Thomas sur le paradoxe de Peto.